KENZO TAKADA

Sfax recrute
26 décembre 2019

Véri­table surdoué de la mode, Kenzo Takada est né le 27 février 1939, dans la ville japo­naise de Himeji.

Cinquième d’une fratrie de sept enfants, il gran­dit dans le village de Hyago, situé à proxi­mité du château médié­val de sa ville natale. Est-ce la majesté de ce monu­ment qui va lui donner le goût des belles choses ? Reste que Kenzo Takada se passionne très rapi­de­ment pour la mode, notam­ment en se plon­geant dans les maga­zines ache­tés par ses sœurs. C’est donc tout natu­rel­le­ment qu’à 19 ans, il intègre une pres­ti­gieuse école de mode, la Tokyo’s Bunka Fashion College, qui vient à peine d’ouvrir ses portes aux élèves mascu­lins.Une fois sa forma­tion ache­vée en 1964, Kenzo vient s’instal­ler à Paris. Au départ, il connaît certaines diffi­cul­tés d’adap­ta­tion, essen­tiel­le­ment liées à la langue et à un mode de vie bien diffé­rent de celui du Japon. Pour­tant, il va petit à petit se faire une place dans le milieu de la mode. En assis­tant à des défi­lés, il parvient à garnir son carnet d’adresses, tout en vendant quelques croquis à des stylistes français. En 1970, il orga­nise ses premiers défi­lés, dans la gale­rie Vivienne, et ouvre sa propre boutique, nommée Jungle Jap. Le succès ne tarde pas à arri­ver pour Kenzo : il fait la couver­ture du maga­zine Elle et acquiert dès 1971 une renom­mée inter­na­tio­nale. Il la doit à un style parti­cu­liè­re­ment inno­vant, qui emprunte tout autant à la mode pari­sienne qu’aux kimo­nos tradi­tion­nels japo­nais.

Dans les créa­tions de Kenzo, formes déstruc­tu­rées et couleurs chatoyantes se côtoient et font la répu­ta­tion de ce créa­teur arrivé du pays du soleil levant. En 1983, Kenzo commence à s’inté­res­ser à la mode mascu­line. Il ouvre sa première boutique pour hommes quatre ans après, et se distingue notam­ment grâce à sa collec­tion chaus­sures qui fait désor­mais partie des clas­siques de la mode. A la fin des années 1980, le créa­teur se lance dans l’univers du parfum, qu’il va explo­rer avec autant de talent que celui de la haute couture. Parmi ses jus les plus fameux, on peut citer Kenzo Homme, et bien évidem­ment Flower, qui fait le bonheur des femmes depuis l’an 2000.

Source: ici